Nous contacter : secretariat[@]bids-net.com | (226) 25 37 41 05

Le terme BYOD (Bring Your Own Device) est une expression apparue depuis peu dans le monde des communications électroniques. Le concept n’est pas tant nouveau que cela mais conduit à nouvelles problématiques avec le phénomène de la “mobilization” (terminaux mobiles plus nombreux et plus performants, diversification des usages, etc). Alors qu’est-ce le BYOD ? Quelles sont ces implications ? Quelles peuvent les réponses face aux questions que le concept soulève ?
1.Définition
Le BYOD peut être traduit littéralement par « apportez votre propre matériel » et correspond au fait d’utiliser un équipement personnel pour des besoins professionnels afin notamment d’accéder directement ou indirectement au système d’information de l’entreprise. En termes d’équipements il peut s’agir d’ordinateurs portables, de périphériques de stockages, de smartphones ou de tablettes. Si les chartes informatiques et les pratiques des DSI (Direction des Systèmes d’Information) dans de nombreuses entreprises encadrent très bien l’utilisation des deux premiers types, elles sont remises en question par l’explosion des deux types suivants
2.Avantages
Les terminaux mobiles sont de plus en plus nombreux (660 millions de smartphones et 106 millions de tablettes (IDC) devraient être vendus en 2012) , de plus en plus puissants et permettent d’accéder à de nombreuses applications : messagerie, agenda, contacts, documents, etc. L’accès à ces applications sur le plan professionnel comprend les deux principaux avantages suivant:

  • Gain de productivité : meilleure réactivité
  • Réduction des coûts pour l’entreprise par la diminution des investissements sur les équipements traditionnles (ordinateurs de bureaux) pour certains types de postes axés sur le relationnel notamment
3.Risques
Le BYOD comporte toutefois des risques qui sont de trois (3) ordres
  • Gestion d’un parc hétérogène : plusieurs modèles, des systèmes d’exploitations différents , etc
  • Accès et sécurité des données : fuites ou pertes d’informations sensibles, intrusions, etc)
  • Organisation de l’entreprise : implications juridiques, gestion des ressources humaines (discriminations, différence de productivité), répartition des coûts de possession des équipements, etc.

4.Pistes de solutions
Les risques sont réels mais peuvent être appréhendés non pas en interdisant purement et simplement l’utilisation de ces équipements personnels – il serait dommage de passer à côté des opportunités de la mobilité et de la productivité des employés de l’entreprises- mais plutôt par :
La définition et l’adoption d’une stratégie claire d’intégration du BYOD dans la politique générale de l’entreprise
L’implication des tous les métiers de l’entreprise (DSI, qui sont principalement concernés mais pas les seuls, Direction Juridique, Direction des Ressources Humaines)

La revue les chartes informatiques pour prendre en compte les nouveaux aspects techniques, organisationnels et en matière de protection des données personnelles/professionnelles

5.COPE : une solution duale
Le Corporate Owned Personaly Enabled (COPE) est un des réponses aux différentes problématiques posées par le BYOD. C’est l’Entreprise qui offres à ses employés des terminaux mobiles, qu’elle peut ainsi maitriser davantage, pour des usages professionnels et personnels. Ceci entraine nécessairement des coûts supplémentaires mais a l’avantage de rendre moins complexe la gestion et l’intégration du parc.

En définitive le BYOD est une problématique actuelle des communications électroniques. Malgré les risques il existe de nombreuses opportunités à ne pas éluder dans l’exploitation des terminaux mobiles pour l’entreprise. Il appartient à chaque organisation d’adopter les stratégies et les politiques de mise en œuvre adaptées à son contexte

No Comment

You can post first response comment.

Leave A Comment

Please enter your name. Please enter an valid email address. Please enter a message.